Prix garanti bord champ (campagne 2023-2024): Cacao 1000 Fcfa/Kg;  Café  900 Fcfa/Kg

vendredi 23 février 2024
sys bannière

Agroindustrie//Crise dans la filière Hévéa// Kobenan Kouassi Adjoumani désamorce une bombe

Facebook Twitter LINKEDIN
Agroindustrie//Crise dans la filière Hévéa//   Kobenan Kouassi Adjoumani désamorce une bombe

Le ministre d'État, ministre de l'agriculture, du développement rural et des productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani vient de désamorcer une bombe, qui risquait de plomber la filière Hève icole.
Le mercredi 8 novembre 2023, il a eu une importante réunion au 23ème étage de l'immeuble Caistab, au Plateau, à Abidjan, avec les acteurs clés de la filière hévéicole en Côte d'Ivoire. Cette réunion a abouti à un compromis inédit visant à soutenir à la fois les producteurs de caoutchouc et les usiniers, alors que la filière fait face à des défis économiques. Cela, sous la houlette du Conseil hévéa palmier à huile dont le rôle et l’expertise sont à saluer.
La filière hévéicole en Côte d'Ivoire est essentielle pour l'économie nationale, mais les cours du caoutchouc naturel ont été en baisse depuis la fin de l'année 2022, mettant en péril l'équilibre financier des acteurs de la filière. Pour faire face à cette situation, un nouveau mécanisme de prix transitoire avait été mis en place. Cependant, ce mécanisme ne permettait pas aux usiniers de rentabiliser leurs achats de fond de tasse lorsque les cours étaient très bas. Face à cette situation, les usiniers ont sollicité une réunion avec le ministre d'État, et leur demande a été immédiatement acceptée. Lors de la réunion, le premier patron de l’agriculture ivoirienne s'est engagé à protéger à la fois les revenus des producteurs et les intérêts des usiniers. Pour protéger les revenus des producteurs, le ministre d'État a pris des mesures importantes. Il a notamment attribué un fonds de soutien d’un milliard de FCfa à la filière pour aider les usiniers à traverser cette période difficile. De plus, des mesures ont été prises pour réguler les exportations de fond de tasse, garantissant ainsi un approvisionnement adéquat en matière première pour l'industrie locale. Le ministre d'État Adjoumani a exprimé sa satisfaction quant à l'ambiance conviviale qui a prévalu tout au long des négociations. « Pour soutenir les transformateurs qui ont un réel problème, le Conseil de régulation étant entendu qu’il a fonds disponible, de plus d’un milliard FCfa va donc soutenir les transformateurs pour leur permettre de pouvoir fonctionner normalement et de ne pas empiéter sur le prix du kilogramme de caoutchouc au détriment des producteurs qui sont les maillons faibles de toute la chaine », a-t-il déclaré. Cette réunion a été saluée comme un pas significatif vers la résolution des problèmes auxquels fait face la filière hévéicole en Côte d'Ivoire. Le compromis historique atteint témoigne de la capacité des acteurs de la filière à collaborer et à trouver des solutions pour préserver son avenir tout en protégeant les intérêts de tous. Charles Emmanuel Yacé, le président de l'Apromac (Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire), a déclaré : « C'est l'occasion de dire que chaque fois que nous rencontrons un problème, le ministre d'État nous reçoit immédiatement, et nous le félicitons car il sait trancher. Nous ne pouvons pas être satisfaits à 100 %, mais cela fait avancer les choses. »
Ayoko Mensah
Légende photo : Le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture , du développement rural et des productions vivrières ( gauche) et M. Coulibaly Edmond  Directeur général Conseil Hévéa-Palmier à Huile ( droite)

 

sys bannière